Les Chants d'ailleurs... 

Le chant choral est aussi un moyen qui favorise les rencontres. En RD Congo, plusieurs festivals réunissent les meilleures formations de la région. Malheureusement les distances entre villes et le coût des moyens de transport sont encore un frein pour ce type de rencontres à l'échelle du pays.

En Afrique, plusieurs chorales ont atteint un niveau d'excellence tel qu'elles se voient régulièrement invitées à participer à des tournées dans d'autres pays africains, en Europe, en Asie ou en Amérique. Ces rencontres avec d'autres cultures, avec d'autres sensibilités et d'autres façons de chanter, sont évidemment une importante source d'échanges et d'enrichissements mutuels.

On ne va pas publier ici des "échantillons" de tous ces chants d'ailleurs (sur ce sujet, Internet offre des dizaines de sites très complets) mais, pour faire les exceptions qui confirment la règle, en voici seulement quelques-uns, et pour commencer, un -probablement peu connu- qui vient du Japon. Il montre -à notre avis- qu'il n'y a pas des années-lumière entre ce cantique chrétien japonais et un chant choral africain ou européen... : beaucoup d'échanges ont déjà eu lieu...

 Le Youth Choir Kameyama interprète ici 一雙看不見的手  ("Invisible hand") :


   Niños Africanos cantando a Dios   

Ninos_2

Yo_Keliso_gana_ela

 (paroles : Jesus_I_LL_Come)

Cette vidéo a été publiée sur You Tube en 2010 (http://youtu.be/kC90R_icQdM). Mais aujourd'hui encore un petit mystère subsiste : où a-t-elle été enregistrée ?...

Au Congo ? en Angola ? en Sierra Leone ? en Nouvelle Guinée (c'est le plus probable...) ? au Brésil ?... Et quelle est cette langue ?...

Malgré le "Africanos" de son titre, nous classerons ce chant parmi les "Chant d'ailleurs"... Un "ailleurs" pas très lointain de l'Afrique, c'est certain.

Mais le plus important et ce qui retient surtout l'attention, c'est l'ardeur avec laquelle petits et grands chanteurs interprètent ce beau chant !