31 mars 2015

La chorale du Grand Séminaire Murhesa de Bukavu

Bref passage au Grand Séminaire de Bukavu

Le matériel d'enregistrement de notre Association était de passage à Bukavu en ce début 2015.  Lors d'une visite au Grand Séminaire, c'est à l'improviste que l'abbé Pierre Dunia a demandé aux séminaristes présents d'interpréter quelques chants de leur répertoire. Ce qu'ils ont fait bien volontiers et avec talent, malgré des conditions techniques fort improvisées...

La chorale du Grand Séminaire de Théologie de Murhesa à Bukavu_Sud-Kivu_r

Chorale du Grand Séminaire Murhesa de Bukavu 


Chant d'Action de grâce (swahili) 


Chant de méditation 


Acclamation 


Chant d'Offertoire


 

 

Posté par cantacongo à 12:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mars 2015

Messe en créol de Casamance

 Messe en créol (ou cryol) casamançais
(famille des créoles portugais)

Après le dernier post qui nous a amenés à Keur-Moussa, au Sénégal, évoquons encore un Sénégalais bien connu : Julien Jouga, né en 1931 et décédé en 2001. Ce fut un musicien majeur dans l'art du chant choral en Afrique et au Sénégal, en particulier. Il fut un des premiers à composer plusieurs messes en langues africaines et à faire entrer un tam-tam dans une église... Voici sa messe écrite en créol casamançais, variante du créole portugais, langue parlée en Casamance (ancienne colonie portugaise) dont Julien Jouga était originaire.    


Kyrie  


Gloria  


Sanctus  


Agnus Dei 


Si le lecteur veut bien faire un détour sur You Tube, il appréciera encore le chant "Ele Waye Waye", interprété en serere par Julien Jouga et le Choeur Sénégalais, accompagnés par le percussioniste Doudou N'diaye Rose, Sénégalais lui aussi, né en 1930 et qui est un des musiciens africains les plus importants du XXème siècle :

https://youtu.be/NpkObmgiK-8?list=RDNpkObmgiK-8

A propos de Doudou N'diaye Rose, les ainés se souviendront peut-être de sa mémorable prestation à Paris au cours du défilé-opéra sur les Champs Elysées en 1989, lors des festivités surprenantes marquant le bicentenaire de la Révolution française. Du haut de son char il dirigeait des dizaines de batteurs de tambours sénégalais et était lui-même dominé par des danseuses géantes drapées de boubous bleus, blancs et rouges. Cet  étonnant spectacle avait été regardé à l'époque, en direct ou en différé, par 800 millions de téléspectateurs dans plus de 100 pays.

Doudou N'diaye Rose est décédé à Dakar le 19 août 2015.

Bicentenaire_-Paris-reine-du-monde_article_landscape_pm_v8_Doudou_N'diaye_rose_2

 


 

13 mars 2015

Visite à Keur-Moussa

 Visite au Monastère de Keur Moussa

Le monastère de Keur Moussa est situé au Sénégal, à quelques dizaines de kilomètres de Dakar.  

Eglise_Keur_Moussa-a7853 

Ce sont les moines de l'Abbaye bénédictine de Solesmes -haut-lieu du chant grégorien en France- qui fondèrent au début des années 1960 cette abbaye en plein coeur d'un pays d'Afrique peuplé d'une très large majorité de musulmans. Aujourd'hui, une trentaine de moines, pour la plupart Sénégalais, mènent en bonne harmonie avec la population environnante une vie contemplative et de travail. Comme leur "maison-mère", l'abbaye de Solesmes,  dont ils sont aujourd'hui indépendants, les moines de Keur Moussa ont une parfaite maîtrise de la prière sous forme de chant choral. Pour accompagner leurs chants, ils ont remis à l'honneur plusieurs instruments africains, dont la kora, le balafon,... dont ils sont devenus experts. La photo ci-dessus montre la cadre où se réunissent les moines, face à une fresque murale haute en couleurs située derrière l'autel. Le chant est interprété en wolof.

Fresque_keur_moussa-6b323  


Borom bi

interprété en wolof par les Moines de l'Abbaye de Keur Moussa (Sénégal)


 

Posté par cantacongo à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mars 2015

Les Echos Noirs

 LES ECHOS-NOIRS

Pochette_a

Ces chants ont 50 ans : c'est en 1964 qu'un groupe de 4 jeunes, expulsés de Kinshasa lorsque Moïse Tshombe était premier ministre, se retrouva fort démuni, de l'autre côté du fleuve, à Brazzaville.  Ils ont 14 ou 15 ans. Pour mieux vaincre les difficultés quotidiennes, ils vivent en communauté et s'unissent à trois autres jeunes Congolais de Brazza pour former un groupe musical, "Les Echos-Noirs". Ils se font un répertoire de chants traditionnels africains et connaissent un succès amplement mérité bien au-delà des frontières des Congo ... 

Voici quelques échantillons de leur savoir-faire : 


Bibunda  


Nsangu za Mavula  


Ta Malanda 


Kyrie païen 

http://www.atopviews.com/lesechosnoirs.htm


 

Posté par cantacongo à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,