26 novembre 2013

GOMA (RDC) - Festival AMANI

 GOMA - Festival AMANI
du 14 au 16 février 2014

Blason_Goma

A peine le bruit des armes s'est-il tu dans la région, que veut s'exprimer à nouveau, inexorable, le désir de Paix de toute une population ! Le Festival AMANI va réunir une belle brochette d'artistes confirmés ou brûlants de se faire connaître qui viendront chanter, raper, danser à Goma la joie de la paix enfin retrouvée. Nul doute qu'il y aura foule pour les entendre et les accompagner de tout coeur et en choeur ! 

Parmi les chanteurs annoncés, le tout grand
Lokua Kanza
une voix en or, de magnifiques textes...


Mutoto (source YouTube)

pour écouter, cliquer sur la flèche de la barre ci-dessus...

 Amani_Festival_01
cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger la brochure au format PDF

Toutes_les_infos

ou télécharger la brochure en diaporama

Brochure_en_diaporama

*
*   *

ou cliquer pour agrandir page après page

Amani_a Amani_b Amani_c Amani_d

Amani_e Amani_f Amani_g Amani_h

Amani_i Amani_j Amani_k Amani_l

Amani_m Amani_n Amani_o Amani_p

Amani_q Amani_r Amani_s

http://www.amanifestival.com  


 

Posté par cantacongo à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 novembre 2013

Les Chants d'ailleurs...

Les Chants d'ailleurs... 

Le chant choral est aussi un moyen qui favorise les rencontres. En RD Congo, plusieurs festivals réunissent les meilleures formations de la région. Malheureusement les distances entre villes et le coût des moyens de transport sont encore un frein pour ce type de rencontres à l'échelle du pays.

En Afrique, plusieurs chorales ont atteint un niveau d'excellence tel qu'elles se voient régulièrement invitées à participer à des tournées dans d'autres pays africains, en Europe, en Asie ou en Amérique. Ces rencontres avec d'autres cultures, avec d'autres sensibilités et d'autres façons de chanter, sont évidemment une importante source d'échanges et d'enrichissements mutuels.

On ne va pas publier ici des "échantillons" de tous ces chants d'ailleurs (sur ce sujet, Internet offre des dizaines de sites très complets) mais, pour faire les exceptions qui confirment la règle, en voici seulement quelques-uns, et pour commencer, un -probablement peu connu- qui vient du Japon. Il montre -à notre avis- qu'il n'y a pas des années-lumière entre ce cantique chrétien japonais et un chant choral africain ou européen... : beaucoup d'échanges ont déjà eu lieu...

 Le Youth Choir Kameyama interprète ici 一雙看不見的手  ("Invisible hand") :


   Niños Africanos cantando a Dios   

Ninos_2

Yo_Keliso_gana_ela

 (paroles : Jesus_I_LL_Come)

Cette vidéo a été publiée sur You Tube en 2010 (http://youtu.be/kC90R_icQdM). Mais aujourd'hui encore un petit mystère subsiste : où a-t-elle été enregistrée ?...

Au Congo ? en Angola ? en Sierra Leone ? en Nouvelle Guinée (c'est le plus probable...) ? au Brésil ?... Et quelle est cette langue ?...

Malgré le "Africanos" de son titre, nous classerons ce chant parmi les "Chant d'ailleurs"... Un "ailleurs" pas très lointain de l'Afrique, c'est certain.

Mais le plus important et ce qui retient surtout l'attention, c'est l'ardeur avec laquelle petits et grands chanteurs interprètent ce beau chant !


  

 

 

Posté par cantacongo à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 novembre 2013

Une Messe congolaise

 Une Messe congolaise 

Dans un village enclavé de la forêt du Sud-Kivu, des visiteurs d'Europe sont arrivés grâce à l'avion taxi-brousse du programme ECHO (UE) qui apporte régulièrement médicaments et produits de première nécessité. Ce sont deux prêtres belges dont un vient d'être ordonné et a été invité pour célébrer une messe de prémices (première messe). Dans ce village de Lulingu, les visiteurs sont rares et l'occasion est belle : la population répond en grand nombre à l'appel et vient remplir l'église de ses rythmes africains où se mêlent chants et danse. Une petite caméra vidéo enregistre les 4 heures (!) que dure la messe. Une sélection de 45 minutes donne une bonne idée de la façon dont la foi est vécue près de l'Equateur, et de la contribution à la cohésion sociale qu'apporte cette foi vécue en communion...  

Lien vers la vidéo YouTube :

Une_Messe_congolaise


Posté par cantacongo à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 octobre 2013

A Bukavu, en répétition au jardin

En répétition au jardin...

 C'est le Choeur "Enfants du Congo - Marie Reine des Anges" de Bukavu/Kadutu que l'on peut voir et entendre en répétition dans ce clip-vidéo :

 


Posté par cantacongo à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 août 2013

Chants d'Afrique

 Chants d'Afrique
qui ont fait le tour du monde...

 

The World choir
The World Choir

"Jacobs Ladder"

Cette rubrique reprend quelques chants ou rythmes créés en Afrique et exportés par les multiples diasporas africaines au cours des temps et redécouverts ou "adoptés/adaptés" dans leur nouvel habitat.

On commence par "Jacobs Ladder", un hymne africain chanté par les Noirs (esclaves) du Sud des Etats-Unis vers le milieu du XIXème siècle. Il est interprété en anglais.

La version proposée (source You Tube) date de 1993 et a une particularité : elle est chantée par le plus grand choeur d'hommes jamais réuni. Ce ne sont pas moins de 8.000 chanteurs qui réalisèrent cette très intéressante interprétation, à Cardiff en Ecosse.

 

 

Pour voir ce chant sur You Tube : http://www.youtube.com/watch?v=yXYVHXHcFts&list=PLB8436F0DBBE29C27 


 

Mbube_Salomon Linda 1rst version 1939
Le groupe de Salomon Lunda

"MBUBE"

On pourrait faire un Quizz avec ce titre : Mbube... C'est le titre d'un chant créé en Afrique du Sud en 1939 par Salomon LUNDA, animateur d'un petit groupe de chanteurs a capella. Cette façon de chanter eut du succès et le mot "Mbube" devint synonyme de ce style de musique a capella africaine. Salomon LUNDA finit dans la misère. Il n'avait touché que 2 $ pour enregistrer ce qui allait devenir un tout grand succès mondial... car Mbube veut dire lion en zoulou... et le titre du chant évolua, comme la musique et les paroles, pour devenir plus tard, en anglais, "The Lion Sleeps Tonight" que chacun connait et dont il existe au moins 160 versions ! En français, "Le Lion est mort ce soir", fut notamment interprété par Henri Salvador.  Voici la version originale de 1939 : 


Mbube (1939)
(source You Tube)

La version anglaise, interprétée en 1961 par le groupe The Tokens est, aujourd'hui, celle qu'on entend le plus souvent sur les radios Nostalgie... 


The Lion Sleeps Tonight (1961)
(source You Tube)


Chants d'Afrique  : page_3 

 


 

14 mai 2013

Chants à Kakutya (Kalima)

Chants d'action de grâce à Kakutya (Kalima)
(publiés à l'occasion de l'anniversaire du Père Baudouin Waterkeyn)

C'est en novembre 2009 que le P. Baudouin Waterkeyn, Père blanc (Missionnaire d'Afrique), a fait un voyage-pélerinage dans le diocèse de Kasongo (Sud-Kivu et Maniema) où il avait oeuvré durant plusieurs dizaines d'années. Ce voyage fut organisé par une personnalité locale, le Professeur Joseph Kokonyangi.

Né le 14 mai 1931, le P. Baudouin est arrivé au Congo en 1958, précisément à Kalima. En 1975, il fut nommé à Kakutya, nouvelle paroisse proche de Kalima. Il en devint curé en 1976. Comme partout où il est passé, le P. Baudouin n'a pas laissé indifférent ! C'est pour fêter ses 50 ans de prêtrise -avec un petit décalage...- que le P. Baudouin a entrepris son périple en 2009, dans le diocèse de Kasongo. A Kakutya -comme dans toute la région- les paroissiens ont voulu montrer qu'ils ne l'avaient pas oublié et lui ont fait un accueil mémorable en particulier au cours d'une messe d'action de grâce. Les chants de cette messe ont été enregistrés "live", le micro étant presque immergé dans l'assistance.... Cela nuit peut-être à la qualité sonore, mais par contre cela met en valeur l'authenticité et l'intensité de la participation de la foule de fidèles... A noter encore que nous sommes ici en pays de culture Lega ; certains chants sont interprétés dans la  langue locale, le kirega.

Messe à Kakutya_rBien visible par tous grâce à sa haute taille, le P. Baudouin fait son entrée dans l'église de Kakutya
comble pour la circonstance...


Extrait du Jambo, Mbote, Samba, Bonjour aux visiteurs 

Chants de la messe d'action de grâce : 
(en construction) 

 

Note : pour connaître un peu mieux la personnalité du Père Baudouin, consulter :

a) une évocation de ses années de Congo
http://www.dailymotion.com/video/x4dawh_p-baudouin-waterkeyn-50-ans-au-cong_travel 

b) le blog qui est consacré à son activité d'aumônier de l'hôpital Sendwe à Lubumbashi :
http://perebaudouin.canalblog.com


 

Posté par cantacongo à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 mars 2013

TUIMBE - Magazine du chant choral africain

 Un magazine consacré au chant choral africain

TUIMBE_mars_2013

Tuimbe, ou “chantons” en swahili ! C’est le nom d'un nouveau magazine électronique paru en ligne le 18 mars 2013.

Ses promoteurs le présentent comme le "fruit d’une collaboration entre acteurs du chant choral africain. Ce magazine trimestriel à vocation africaine se veut une vitrine pour l’activité chorale, mais aussi un creuset de réflexions et  un moyen de fédérer les initiatives dans le secteur".

Le magazine peut être téléchargé gratuitement à partir de l'adresse :
http://www.africanyouthchoir.org

 


 

Posté par cantacongo à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 janvier 2013

Messes Africaines d'autrefois

Messes africaines d'il y a 50 ou 60 ans

Dans les pays de mission, il y a 50 ou 60 ans les messes étaient toujours dites en latin et les missionnaires avaient également importé en Afrique le chant grégorien. A partir des années 1950, un mouvement d'inculturation est apparu, timide au début, tendant à "africaniser" les messes. La première révolution fut l'introduction des rythmes et instruments traditionnels africains. Le Tam-Tam est entré dans les cathédrales vers 1955... Cependant, comme partout dans l'église catholique d'avant le Concile Vatican II, les paroles restaient presque toujours en latin, mais pas toujours...

Ils ne sont pas très nombreux les enregistrements de ces premières messes africaines. Ils deviennent de plus en plus rares quand ils ne sont pas tout simplement introuvables, que ce soit sous forme de disque ou de cassette audio... On peut craindre que ces témoignages d'une époque ne sombrent tout à fait dans l'oubli s'ils ne sont pas re-publiés...

En attendant, intéressons nous à ces oubliés... Voici quelques illustrations de ces chants. On espère pouvoir enrichir régulièrement ce petit musée du chant religieux d'autrefois...

*
 
*  *  

MESSE DES BAYANZI

Messe des Bayanzi_1

Cette messe a été composée par Bernard (Ben) van den Boom, missionnaire catholique hollandais au Congo-Kinshasa, probablement à la fin des années 1950. Elle est interprétée par une chorale de garçons, le Choeur de Misay de Banningville (aujourd'hui Bandundu).

L'auteur a également publié une Missa Kwango, interprétée par les Petits Chanteurs de Kenge, qu'on publiera prochainement. Ensuite, en 1969, B. Van den Boom a fondé la  chorale CHEM CHEM YETU ("Notre Source" en swahili) à Kinshasa, comprenant une centaine de chanteurs et danseurs. Pendant longtemps, cette chorale connut des heures de gloire. Aujourd'hui, les "anciens" évoquent cette période sur un site très complet et intéressant : http://kaisala.com/chem-chem-yetu/ sur lequel sont repris de nombreux chants (profanes, pour la plupart) interprétés par cette chorale.

Dès 1965, B. Van den Boom avait reçu le Prix André Ryckmans pour son action d'encadrement des jeunes dans le Bandundu et à Kinshasa et, en particulier, pour la fondation de la troupe de petits chanteurs et danseurs de Kenge.

Kyrie

Gloria

Credo 

Sanctus 

Agnus Dei 


MESSE DES SAVANES

Messe des Savanes_1a

Cette messe date de 1956. Elle a été composée par l'abbé Robert Ouedraogo (°1922 +2002) et est interprétée par la chorale à 4 voix du Petit séminaire de Pabré au Burkina Faso. L'abbé Robert a été un pionnier de l'africanisation du chant dans le rite catholique. On dit qu'à l'occasion de la première interprétation de la Messe des Savanes dans la cathédrale Ste Jeanne d'Arc d'Ouagadougou correspond aussi la première introduction d'un Tam-Tam dans un édifice religieux... Depuis lors cet instrument a fait du chemin !

L'abbé Robert Ouedraogo fut aussi le compositeur de l'hymne national de la Haute-Volta, ancien nom du Burkina Faso.

 

Kyrie


Gloria 



Credo

Sanctus 

 Agnus Dei

 


 MISSA LUBA

Partition Sanctus de la Missa Luba

La Missa Luba ne fait pas partie des "oubliés" car c'est certainement la plus connue des messes africaines. On doit la Missa Luba à un missionnaire franciscain belge, le Père Guido Haazen (°1921, +2004), qui l'inscrivit au répertoire de la chorale qu'il avait fondée à Kamina (RDC) au milieu des années 1950. Cette chorale, les Troubadours du Roi Baudouin, eut l'occasion de faire une tournée (triomphale) en Europe, en 1958, à l'occasion de l'Exposition universelle de Bruxelles. C'est là que la Missa Luba fut enregistrée et ensuite son succès ne se démentit plus : encore aujourd'hui on la trouve facilement sur CD, sur You Tube, sur Deezer, etc... Le ténor qu'on entend dans cette version est Joachim Ngoi. La chorale Muungano National Choir du Kenya a enregistré une version de la Missa Luba qui, jusqu'ici, semble la plus fidèle à celle d'origine.

Est-ce la qualité de l'interprétation ? Est-ce la séduction du rythme africain -très nouvau à l'époque ?  Toujours est-il que le Kyrie, le Gloria et le Sanctus de cette messe ont été choisis comme illustration musicale dans de nombreux films, et non des moindres : Pier Paolo Pasolini utilise trois fois le Gloria dans son mémorable "Evangile selon Saint Matthieu" aux côtés des plus célèbres choeurs et chorals de Bach, Mozart, etc. On retrouve le Sanctus comme leitmotiv dans le film  "If" de Lindsay Anderson, Palme d'Or au Festival de Cannes 1969...

A noter encore qu'une thèse (120 pages !) a été consacrée à la Missa Luba et a été défendue par Marc Ashley Foster, Doctor of Music Arts, University of North Carolina. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien :

These_Missa_Luba.pdf

 

Kyrie

  Gloria

 Credo

 

 Sanctus

 Benedictus

 Agnus Dei

 


 MISSA KWANGO

Les+Petits+ChanteursDanseurs+de+KengeLes Petits Chanteurs-Danseurs de Kenge

Missa Kwango est une messe en langues locales. On la doit, comme la Messe des Bayanzi, à Bernard van den Boom, missionnaire hollandais au Congo.

Elle est interprétée par les Petits Chanteurs-Danseurs de Kenge, chorale créée par le P. Bernard en octobre 1964.

Le Kyrie est une mélodie en langue kipelende ; le Gloria provient de la tribu des Bateke ; le Credo, de la tribu des Bayanzi ; le Sanctus et l'Agnus Dei de la tribu des Yaka (chants en kiyaka). Ces tribus vivent dans le vaste district de Kwango (grand comme trois fois la Belgique) situé à l'Est de Kinshasa sur les Plateaux du Bandundu. Kenge est la ville chef-lieu d'un des 5 Territoires du Kwango et est située sur la route nationale 1 à environ 250 kilomètres de Kinshasa. La langue parlée dans la région est le kikongo.

 Kyrie - E Mfumu

 Gloria - Nkembo

 Credo - Ikwikila

Acclamation 

 Sanctus - E santu

 Agnus Dei - Kimeme

 


 

Posté par cantacongo à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 janvier 2013

Les voix de Kapata - Kolwezi

Pour bien commencer l'année...

à partir de le 1ère minute de 2013
vous pourrez entendre ici :

Les voix de Kapata - Kolwezi

Eglise de Kapata - Kolwezi_r
Eglise N-D. des Pauvres - Kapata - Kolwezi

Une messe enregistrée dans les années 1980... 


 

Posté par cantacongo à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 décembre 2012

Le Chant des Soeurs

CHANTS DES SOEURS DE LA SAINTE FAMILLE DE BUKAVU

Un moment d'écoute et de sérénité dans la chapelle des Soeurs... 

Enregistrement réalisé en janvier 2010 à Bukavu

Les chants sont interprétés en français a capella ou avec accompagnement de percussion
Les 5 derniers chants sont interprétés en kiswahili
(fichiers au format MP3)

Magnificat 

(pour les chants suivants, version limitée à une écoute de 2 minutes/chant) 

 


 

Posté par cantacongo à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,